KaZeo
Fermer
  Créer son blog KaZeo Jeudi 24 juillet 2014   Ste Christine  
Antarctica
 

puceImages du pôle sud

Images du pôle sud

Le fond musical est : "Antarctica Echoes" de Vangélis tiré de la bande originale.

L’Antarctique et son environnement, un monde qui ne ressemble à aucun autre...

 

L’Antarctique, observé ici depuis l’espace, est le continent le plus froid, le plus sec, le plus venteux et le plus élevé en moyenne (environ 2'300 mètres d’altitude) de la Terre. Mais, par dessus tout, il représente le dernier grand espace sauvage de notre planète. Le sixième continent est un monde perdu et unique, un monde où la nature, sous toutes ses formes, règne en maître absolu et dicte sa loi. Il renferme le climat le plus inhospitalier de la planète comme les conditions de vie les plus rudes que l’homme puisse connaître. Mais l’Antarctique n’est pas seulement une terre à l’apparence hostile : c’est aussi un magnifique continent nettement plus fragile qu’on ne le pense, qu’il convient de protéger.

 

Voici ce qu’apercevrait un voyageur s’il commençait à s’approcher du pôle Sud : les fameux icebergs. Ces gigantesques blocs de glace (qui, naturellement, n’ont rien à voir avec la banquise) proviennent des glaciers du continent, d’où ils se détachent.

 

Cette image illustre les côtes de l’Antarctique, indiquant au voyageur qu’il a atteint le sixième continent. Aujourd’hui, des croisières y sont organisées afin de faire découvrir aux touristes ce monde hors du commun. Par ailleurs, ces croisières remportent un certain succès.

 

Le pôle Sud, région la plus froide du globe terrestre, détient le record de la température la plus basse jamais enregistrée sur Terre : -89,2 degrés ! Ce stupéfiant record fut relevé le 21 juillet 1983, à la base russe de Vostok. Deux jours plus tard, ANTARCTICA sortait dans les salles au Japon. Quelle coïncidence !

 

L’Antarctique, c’est un immense désert de glace où la nature n’a pas subi les ravages provoqués par la cupidité des hommes...si ce n’est le réchauffement climatique. En effet, la moyenne des températures du pôle Sud tend à augmenter depuis quelques années.

 

En Antarctique, il est impossible de rester indifférent face à l’extraordinaire spectacle engendré par certains couchers de soleil, comme sur ces images. Un décor d’une beauté sans pareille...

 

...des moments toujours merveilleux et envoûtants...

 

...une ambiance unique qui ne manque pas de saisir les esprits...

 

Quoi de plus beau que de contempler le disque solaire qui se couche à l’horizon ? Ces deux images, prises par l’équipe de tournage d’ANTARCTICA, se passent de commentaires. Comment résister à un tel spectacle ? Comment y rester insensible ?

 

Images prises depuis la base de Showa

 

Ces images illustrent un phénomène bien connu des régions polaires de la Terre : les aurores.

 

Les aurores australes, comme boréales, sont engendrées par les molécules du vent solaire qui viennent se heurter à l’atmosphère terrestre.

 

Toute la beauté et la féerie de ces écharpes de couleur qui flottent dans le ciel obscur...

 

Les aurores, un événement toujours impressionnant et magnifique à contempler...

 

Au niveau des couleurs, il y en a pour tous les goûts. 

 

 

Les mirages constituent un autre phénomène spectaculaire. Ils sont engendrés par la réflexion de la lumière venant d’une région (atmosphère) et pénétrant dans une autre (sol) où la température ambiante est différente. Ainsi, les objets situés au sol semblent flotter dans les airs comme des fantômes.

 

Un groupe de pingouins se promène aux abords de la base. Ce sympathique animal est l’un des symboles de l’Antarctique par excellence. Attachant et curieux de tout, le pingouin n’a pas peur de l’homme. Au contraire, il lui arrive souvent de contempler des scientifiques au travail pendant des heures, tout en se tenant à moins d’un mètre de distance ! Seul le bruit provoqué par les avions et les hélicoptères les effraye.

 

La banquise, appelée aussi mer glaciale, s’étend à perte de vue. La base de Showa se situe dans la zone où l’on trouve le climat le plus clément de l’Antarctique, ce qui n’empêche pas les températures de descendre jusqu’à -40°C durant l’hiver austral.

 

Le camp d’expédition et ses occupants sont gratifiés d’un splendide coucher de soleil...une scène qui rappelle, si besoin est, la magnificence de la nature. La couleur de ces nuages de haute altitude est engendrée par les cristaux de glace qu’ils contiennent et qui, ainsi, reflètent la lumière du crépuscule.

RETOUR ACCEUIL

[ Ajouter un commentaire | 72 commentaire(s) | Imprimer cette news ]